20/01/2011 – Codage des indications Hors-GHS

Les innovations annoncées à la 10ème Journée Nationale Phast prennent corps les unes après les autres : Depuis le 1er janvier, avec le lancement de la version v4.2 de CIOsp, c’est au tour de l’interprétation automatique des indications hors-GSH d’être mise à disposition.

Les innovations annoncées à la 10ème Journée Nationale Phast prennent corps les unes après les autres : Depuis le 1er janvier, avec le lancement de la version v4.2 de CIOsp, c’est au tour de l’interprétation automatique des indications hors-GSH d’être mise à disposition. Quelques explications :

– Phast transforme les expressions textuelles des indications hors-GHS en expressions codées et interopérables. De ce fait, ces expressions deviennent exploitables par les applications et échangeables entre les différents modules du système d’information.

– Ainsi, l’indication « Anémie et réduction des besoins transfusionnels chez les patients adultes traités par chimiothérapie pour des tumeurs solides, des lymphomes malins ou des myélomes multiples et à risque de transfusion en raison de leur état général » se traduit-elle : « 1^1^^[D50..D64]&2^^^[15~an..]&(1^1^^[C00..C80]o1^1^^[C82..C85]o1^1^^C90) »(*).
Pour réaliser ces expressions Phast s’appuie sur la classification CIM-10 (OMS extensions ATIH)

– Lors de la prescription d’une spécialité inscrite sur la liste des hors-GHS, les applications vont pouvoir disposer en temps réel du codage de l’indication et le confronter à l’état du codage des pathologies du patient dans son dossier médical. De même l’application de gestion du PMSI, pourra effectuer un contrôle de cohérence entre les diagnostics du RSS et les spécialités rapportées par leur UCD dans le fichier FICHCOMP associé.

Reste à apprendre aux applications à échanger et exploiter cette nouvelle donnée : pour l’instant seul le logiciel ATALANTE dispose du module d’exploitation des expressions régulières. Mais cette innovation devrait se propager rapidement… pour peu que maîtrises d’ouvrages et utilisateurs la réclament auprès de leurs éditeurs.

(*) L’ensemble des expressions régulières codées est consultable sur la visionneuse de CIOsp, accessible à partir du site web de Phast