23/05/2005 – Phast soutient la demande urgente de mécanismes d’interopérabilité autour du DMP

Dans un communiqué conjointement élaboré par le représentant des industries d’information dans le domaine santé/social (LESISS) avec les instances françaises de standardisation internationale, les cosignataires soulignent que la réforme de l’assurance maladie ne pourra se faire sans un partage de l’information médicale disponible…

Dans un communiqué conjointement élaboré par le représentant des industries d’information dans le domaine santé/social (LESISS) avec les instances françaises de standardisation internationale, les cosignataires soulignent que la réforme de l’assurance maladie ne pourra se faire sans un partage de l’information médicale disponible. Comme l’avaient déjà relevé les industriels concernés dans une note publiée en octobre dernier, les auteurs rappellent qu’en raison de la très grande variété des systèmes actuellement utilisés par les professionnels et établissements de santé, la mise en oeuvre urgente de mécanismes d’interopérabilité relève de l’absolue nécessité. Fait nouveau à ce sujet, les instances de standardisation spécialisées affichent désormais clairement leur volonté de renforcer la convergence et l’harmonisation de leurs efforts. Le message délivré se veut clair : « Le succès de l’adaptation de notre système de santé repose sur le partage d’informations généralisé, que seule l’interopérabilité des composants rendra possible ». Les signataires attendent de cette dynamique de fédération des énergies « un soutien fort du plus haut niveau de l’État », qui devrait apprécier cette initiative.

Ce communiqué a été adressé :

Par voie postale  à
– Présidence de la République
– Premier Ministre
– Ministères impactés (Economie – Santé – Industrie)
– Parlementaires des deux chambres impliqués dans la réforme
– Presse généraliste et médicale
– Institutions diverses

Le tout à près de 300 destinataires

Par mail à plus de 2000 récipiendaires